CRÉONS DES EMPLOIS QUI ONT DU SENS


Madame la candidate / Monsieur le candidat, 

L’heure est à l’action. Face à l’urgence environnementale, sociale et économique, je souhaite vous inviter à prendre des mesures ambitieuses et structurantes pour notre avenir. Nous voulons des décisions concrètes et obligatoires, non des déclarations d’intention. Les solutions aux enjeux de notre siècle existent, elles ne demandent qu'à être généralisées.

J’aimerais attirer votre attention sur un sujet qui m’importe énormément : la création d’emplois qui ont du sens. 

Source de toutes les richesses réelles, le travail constitue un levier essentiel des transformations. Il reflète l’organisation de notre société et la valeur que nous donnons à ce que nous produisons — ou ne produisons pas — matériellement et socialement. Dans un monde où les crises à la fois économiques, sociales et climatiques se multiplient, les individus doivent pouvoir exercer des activités utiles et bénéfiques à la société, tout en conservant leur bien-être. Le système économique actuel a été perverti, favorisant les profits courts termes d’une minorité et incitant à investir dans la bulle spéculative plutôt que l’économie réelle. Cela empêche l’innovation et la création d’emplois locaux et de qualité.
Il est urgent de remettre l’économie dans son objectif initial afin de créer plus de 2 millions d’emplois d’ici à 2050. Certes, la transition va nécessairement mener à une suppression d’emplois dans les secteurs polluants, mais son potentiel de création est bien plus important. Nous y arriverons en ré-industrialisant la France, en favorisant les emplois locaux et l’économie circulaire. Ré-enclenchons le cercle vertueux de l’économie pour créer des emplois de qualité et dynamiser les territoires ! 

Pour répondre à ces enjeux, les solutions existent déjà. 

Le recensement des secteurs dans lesquels des emplois doivent être créés est un préalable indispensable. Il faut déterminer les besoins locaux et nationaux, actuels et futurs, afin de pouvoir répertorier les emplois et compétences à développer et créer. Un rapport chiffré retraçant cet inventaire doit être établi périodiquement sur la base duquel des créations de poste devront être effectuées dans les secteurs public et privé. Les pouvoirs publics ont un rôle essentiel de locomotive à jouer pour emmener toute l’économie avec elle. Une certification avec un cahier des charges harmonisé doit être mise en place pour déterminer les emplois indispensables à la société, afin d’avoir une meilleure transparence et d’éviter les social et greenwashing

Il faut assurer un emploi pour tous et une formation adaptée.
Des formations professionnelles initiales et continues doivent être créées et financées pour les nouveaux secteurs, afin que les étudiants, chômeurs ou travailleurs puissent y accéder gratuitement. Pour les secteurs qui évoluent, les pratiques et techniques adaptées à la transition écologique doivent être systématiquement enseignées aux salariés. Il faut également généraliser l’initiative Territoires zéro chômeur de longue durée qui permet de rediriger les coûts du chômage vers la  création de CDI dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire.  

Il est nécessaire de rendre attractifs les secteurs durables et créateurs de liens.
Cela passe en premier lieu par une revalorisation des activités indispensables à la société, par exemple les professeurs, infirmiers ou agriculteurs. Les salaires pour ces emplois doivent tous connaître une augmentation de minimum 50%. Il est également indispensable de développer des dispositifs comme le recours aux contrats aidés ou le financement d’alternances dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. L’attractivité passe enfin nécessairement par le secteur financier : une fiscalité avantageuse pour les produits financiers verts doit être instaurée, conjuguée à une obligation de financer des secteurs vertueux à hauteur de 50% d’ici 2025 et 100% d’ici 2030. Un cahier des charges harmonisé en définit les critères précis.  

Les conditions de travail doivent être profondément modifiées.
Il faut impérativement instaurer une réduction du temps de travail en passant par exemple à la semaine de 4 jours, afin que davantage d’emplois soient créés et que les travailleurs aient plus de temps pour se former, s’informer, prendre soin de leurs proches, développer leur rôle de citoyen et leurs relations sociales. La mise en place d’un revenu universel doit également être considérée. Il faut enfin impérativement instaurer une prime, une rémunération spécifique pour les personnes réalisant du bénévolat dans des associations ou des entreprises de l’économie sociale et solidaire. 

Madame la candidate / Monsieur le candidat, envisagez-vous de porter ces mesures dans votre programme ?

J’espère avoir attiré votre attention et vous serais extrêmement reconnaissant/e de me livrer votre position sur ce sujet.  

Veuillez agréer, Madame / Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.


< Retour aux courriers

J'agis maintenant, je signe pour ce qui compte pour moi

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Je suis :

BRAVO ET MERCI !


Une voix de plus pour ce courrier ! 
L’engagement de tous fait le changement de demain !

Rejoins le groupe Greenvox sur Facebook pour suivre toutes les actualités du mouvement !

Rejoindre le groupe Facebook

Et aidez-nous à obtenir plus de voix en partageant sur les réseaux sociaux !

"Le Projet de Loi Climat est en train d’être décidé - c’est notre dernière occasion de faire pression sur les politiques de la présidence Macron pour qu’ils répondent enfin à l’urgence économique, sociale et écologique qui nous impacte au quotidien ! 

J’ai donc décidé d’agir en signant une lettre destinée à mon / ma député.e pour qu’il / elle rehausse l’ambition de ce projet de loi  !  Les courriers sont déjà rédigés sur les sujets qui nous touchent le plus, il ne reste qu’à signer - je vous invite donc tou.te.s à avoir un vrai impact en quelque clics"

Tu veux défendre localement ces thématiques et ces courriers ?

Rejoins nous en remplissant ce formulaire !



Oup's ! Nous n'avons pas reçu votre signature, avez-vous rempli tous les champs ?