PARTOUT J'ÉCRIS TON NOM : JUSTICE


Madame la candidate / Monsieur le candidat,

L’heure est à l’action
. Face à l’urgence environnementale, sociale et économique, je souhaite vous inviter à prendre des mesures ambitieuses et structurantes pour notre avenir. Nous voulons des décisions concrètes et obligatoires, non des déclarations d’intention. Les solutions aux enjeux de notre siècle existent, elles ne demandent qu'à être généralisées. 

J’aimerais attirer votre attention sur un sujet qui m’importe énormément : la justice sociale et environnementale.  

L’économie de marché et l’ultra-libéralisme ont échoué à la mise en place d’un modèle économique juste et durable. Avec près d’un million de personnes tombées sous le seuil de pauvreté et 3 nouveaux milliardaires sur la dernière année, il est urgent d’agir pour construire un monde viable et plus humain. Nous ne pouvons plus laisser les inégalités se creuser et notre environnement s'embraser ! 

C'est pourquoi nous revendiquons une économie au service de l'humain et non pas de quelques-uns. Pour cela des solutions existent : 

Une meilleure répartition des richesses
est possible, notamment grâce à une mesure prometteuse : le revenu universel d’existence. Ce système permettrait de lutter contre la grande précarité en soutenant les inactifs, jeunes, bénévoles et travailleurs précaires. Les salaires des personnes exerçant des professions indispensables doivent être revalorisés. Il faut également instaurer une taxation unitaire des multinationales, renforcer les moyens destinés à combattre la fraude fiscale et la progressivité de l’impôt sur le revenu.  

La lutte contre la financiarisation de l’économie doit être une priorité.
La croissance des marchés financiers est le résultat de décisions de nature politique. Vous pouvez changer les choses une fois élu. La financiarisation de l’économie, qui n’alimente pas l’économie réelle et qui engendre des bulles spéculatives néfastes à celle-ci, doit être fortement encadrée. Pour cela, il est impératif de rendre la Taxe sur les Transactions Financières plus ambitieuse en augmentant son taux au minimum à 0,5%. Il convient également de taxer les transactions intra journalières qui ne sont à ce jour toujours pas taxées en France. L’Etat doit aussi favoriser fiscalement certaines pratiques de financement encore marginales comme l’investissement socialement responsable ou le microcrédit.  

La lutte contre les discriminations doit être un axe cardinal des politiques mises en œuvre. Concrètement, il est urgent de mettre en place un Observatoire des discriminations pour les objectiver et de les quantifier à échéance régulière. Seules ces informations permettront d’agir massivement en faveur de la diversité et de l’égalité des chances. Cette mesure doit s’accompagner de la formation de différents acteurs, en commençant par les forces de l’ordre, les recruteurs et les jeunes ; et par la mise en place de larges campagnes d’information. Enfin, toute discrimination avérée doit entrainer des poursuites judiciaires sérieuses et proportionnées.  

Une politique environnementale juste
est nécessaire. Il est impératif d’intégrer les inégalités environnementales dans les politiques de redistribution et de réduire les inégalités en minimisant l’impact social des mesures de transition écologique. La mise en place de taxes destinées à financer des dispositifs anti-pollution ou inciter à des pratiques vertueuses doit s’accompagner de mécanismes de compensation et d’accompagnement pour les moins favorisés, qui ne doivent pas être pénalisés. A l’inverse, ceux qui ont une responsabilité plus importante dans les émissions, qui sont souvent les entreprises et les plus aisés, doivent en payer le juste prix (taxe sur le kérosène de l’aviation et du transport maritime). Un ISF réformé destiné à financer la transition écologique et sociale doit être rétabli. Enfin, une réforme de l'exécutif avec un Premier Ministre et un Président juridiquement responsables de la trajectoire écologique et sociale de la France est indispensable. 

Madame la candidate / Monsieur le candidat, envisagez-vous de porter ces mesures dans votre programme ?

J’espère avoir attiré votre attention et vous serais extrêmement reconnaissant/e de me livrer votre position à ce sujet. 

Veuillez agréer, Madame/ Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués. 

< Retour aux courriers

J'agis maintenant, je signe pour ce qui compte pour moi

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Je suis :

BRAVO ET MERCI !


Une voix de plus pour ce courrier ! 
L’engagement de tous fait le changement de demain !

Rejoins le groupe Greenvox sur Facebook pour suivre toutes les actualités du mouvement !

Rejoindre le groupe Facebook

Et aidez-nous à obtenir plus de voix en partageant sur les réseaux sociaux !

"Le Projet de Loi Climat est en train d’être décidé - c’est notre dernière occasion de faire pression sur les politiques de la présidence Macron pour qu’ils répondent enfin à l’urgence économique, sociale et écologique qui nous impacte au quotidien ! 

J’ai donc décidé d’agir en signant une lettre destinée à mon / ma député.e pour qu’il / elle rehausse l’ambition de ce projet de loi  !  Les courriers sont déjà rédigés sur les sujets qui nous touchent le plus, il ne reste qu’à signer - je vous invite donc tou.te.s à avoir un vrai impact en quelque clics"

Tu veux défendre localement ces thématiques et ces courriers ?

Rejoins nous en remplissant ce formulaire !



Oup's ! Nous n'avons pas reçu votre signature, avez-vous rempli tous les champs ?